Le droit à un logement décent apparait désormais comme une nécessité absolue, un besoin impérieux auquel personne ne peut se soustraire. Si dans cette dynamique, les innovations technologiques dans le secteur du bâtiment ont plébiscité à un niveau élevé le confort des logements, elles apportent également une part non négligeable de risques domestique.

Un tour d’horizon sur la question vous permettra de prendre des résolutions pour une meilleure sécurité lors de l’aménagement de votre nouveau logement.

Focus sur le choix du logement

Cela parait évident ! Pour garantir la sécurité des biens et des personnes, le choix du logement est un préalable. C’est un choix qui doit faire l’objet d’une attention particulière. En effet, personne ne souhaiterait que le plancher de son logement se rompe sous ses pieds, et il serait désastreux de voir le toit de la maison s’effondrer sur soi pendant qu’on jouit paisiblement d’une sieste.

Pour choisir un logement conforme aux normes de sécurité, il est important de se renseigner. Et c’est là qu’intervient l’expertise d’une agence immobilière. Si vous prévoyez de vous installer dans l’une des communes de Nantes, il serait bénéfique pour vous de vous renseigner sur l’immobilier à Rezé. Cette démarche vous éloignerait certainement du risque de louer ou d’acheter une maison délabrée qui s’effondrera probablement à la prochaine averse.

Au cas où le logement comporterait un sous-sol, plusieurs règles doivent définir s’il est habitable ou non. Le style architectural, l’accessibilité et la qualité des matériaux sont des paramètres qui doivent faire l’objet d’une étude minutieuse.

Le choix étant fait, d’autres dispositions doivent être prises afin de transformer vos logements en une véritable forteresse où vous vous sentirez invulnérable et en sécurité.

La qualité du circuit électrique

Si l’électricité fait partie de nos besoins incompressibles, son utilisation n’est pas sans conséquence. Si au cours des travaux d’aménagement ou de rénovation il n’est toujours pas évident de reprendre l’installation dans sa totalité, les règles suivantes peuvent vous épargner de nombreuses péripéties.

Afin de préserver les lignes électriques de l’habitat ainsi que les différents équipements, votre tableau et vos boitiers électriques doivent être de dernière génération. Le temps des fils de plomb et des portes fusible est révolu. Les disjoncteurs thermiques prennent désormais le relai. Ces dispositifs coupent le circuit dès que les premiers signes de surchauffe sont repérés sur les installations.

Les fils électriques dénudés, les interrupteurs et prises défectueux doivent être bannis. C’est bien la raison pour laquelle les travaux de rénovation doivent toujours commencer par un diagnostic de conformité électrique qui prend en compte les aspects suivants :

  • Le contrôle des connexions du tableau électrique ;
  • La vérification du circuit de terre ;
  • Le contrôle de la gaine technique logement.

Les équipements de détection et de sécurité

À défaut d’avoir les yeux partout et en permanence, l’assistance d’une sentinelle ne saurait être de trop. Plusieurs équipements de détection peuvent être installés pour se prémunir des incidents qui peuvent survenir à l’improviste (incendies, fuite d’eau et de gaz).

Afin d’éviter les risques d’incendie, les détecteurs de fumées peuvent être installés dans des endroits susceptibles d’être des zones inflammables, et ceci, en fonction de la configuration du logement. Il en est de même pour l’installation des détecteurs de fuites de gaz, d’eau et même de monoxyde de carbone.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here